OFFRE 1ère COMMANDE : -10% AVEC LE CODE JYOTI-ONLINE COMMANDEZ

BLUES HIVERNAL : CONSCIENTS OU NON, IL NOUS TOUCHE TOUS

BLUES HIVERNAL : CONSCIENTS OU NON, IL NOUS TOUCHE TOUS

En hiver, tous déprimés ?

Nous n'en sommes pas tous conscients, mais nous connaissons tous physiologiquement en hiver une petite baisse de tonus.

La dépression hivernale fait régulièrement les gros titres des journaux : elle est bien connue dans les pays du nord de l'Europe. En France, le vrai Trouble Affectif Saisonnier ne touche qu’1 à 2% de la population, avec des manifestations très reconnaissables : perte d'envie, passage par de vrais épisodes dépressifs, angoisses et sentiment d'impuissance, etc.

Mais à un degré moindre, nous sommes tous physiologiquement touchés par la baisse de la luminosité. Moins de lumière, moins de mélatonine secrétée par notre organisme, une sérotonine sur-sollicitée, une diminution du tryptophane… Voici le cycle infernal qui affecte nos humeurs.

Les symptômes du blues hivernal

Dans sa forme légère, le blues hivernal se manifeste par quelques symptômes bénins - dans lesquels chacun se reconnaîtra plus ou moins :

  • Sentiment de  tristesse, d'ennui, agacement
  • Difficulté à se motiver
  • Repli sur soi et moindre envie de rencontrer des amis ou connaissances
  • Envie d'hiberner - c'est-à-dire de rester sous la couette, et tendance à dormir davantage
  • Fringales plus fréquentes, et envie de manger sucré

Blues hivernal : quels sont les remèdes naturels ?

La luminothérapie est aujourd’hui bien connue. Le principe est simple. Il s'agit de remplacer la lumière du soleil par l'exposition à une lumière artificielle, pendant 30 à 60 minutes, chaque matin. Mais pour les troubles légers, il y a plus simple :

  • se forcer à faire 30 minutes d’exercice par jour (marche en extérieur par exemple) : de jour en jour, la démarche vous semblera moins pénible. Faites-en une habitude
  • prendre son téléphone et remplir son agenda de quelques dîners ou sorties avec des amis : là encore, il suffit de surmonter le petit moment de paresse pour prendre l'initiative. Une vie sociale plus riche vous aidera à retrouver le sourire
  • et apprendre à se faire plaisir, tout simplement. Quitte à rester sous la couette, faites-le sans culpabilité. Délectez-vous de l'instant de calme que vous vous offrez. Faites du farniente un art, et non un moment d'ennui. Célébrez cet instant de détente et de solitude. Il ne s'agit plus d'un moment d'inactivité subie, mais d'une pause consciente qui vous permet au contraire de recharger vos batteries !